Mirlendif Index du Forum   FAQ   Rechercher   S’enregistrer   Connexion
Mirlendif by Erydrin on Grooveshark
Un petit vote toutes les deux heures !
mirlendif entre choix destins
dawn destiny top site jeux role
mirlendif entre choix destins


Mirlendif Index du Forum
 
 
 

Argoyle Mäverych [EN COURS]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mirlendif Index du Forum -> Prologue -> Le Garde Frontières -> Présentation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Argoyle Mäverych


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2014
Messages: 2
Espèce: Vampire
Alignement: Neutre Mauvais
Piécettes: 0

MessagePosté le: Mar 22 Juil - 22:40:11 (2014)    Sujet du message: Argoyle Mäverych [EN COURS] Répondre en citant



Nom : Mäverych
Prénom(s) : Argoyle Alastor Rafaëlo
Espèce : Vampire
Âge : 230 ans



Alignement : Neutre Mauvais
Camp : Indépendant



Apparences :

Le voyageur masqué

Qui est donc cet individu qui se cache derrière ce masque blanc immaculé par endroit d'un rouge sang intense ? De cet accessoire, on ne pouvait qu'entrapercevoir une paire d'yeux rouges et sombres qui vous semblent vous observer d’un air hautain. Pour le reste, son corps était toujours recouvert d'une tenue sombre en tissu et en cuir, gants et bottes compris, sous une cape de voyage pourpre le plus souvent rabattu sur sa tête. Le fin observateur pouvait, cependant, déterminer le physique, la corpulence, et la taille de ce mystérieux personnage. Il devait mesurer 1m82 pour un tour de taille plutôt moyen. Sa condition physique devait se situer dans la moyenne des Humains lambda. Il n'avait ni l'allure d'un soldat ni l'allure d'un jeune érudit, seulement celui d'un voyageur solitaire, d'un explorateur, d'un aventurier ! Mais quelque chose en lui était différent. Il possédait une aura particulièrement glaciale pour beaucoup, particulièrement chaleureuse pour certains et particulièrement enivrante pour d'autres. Cette force mystique et sombre qu'on ressentait dans son être tout entier vous donnait l'impression que vous aviez affaire avec un ancien mage ou à un individu aux activités plus que suspectes. Détrompez-vous, vous penserez sans doute que votre imagination vous joue des tours ; vous en déduirez donc qu'il n'était peut-être qu'un de ces fameux voyageurs qui devaient passer la plus longue partie de leurs périples dans le Grand Désert, se protégeant de l'astre solaire du mieux qu'ils pouvaient. Il sillonnait donc les lointaines contrées sauvages tel un fantôme rouge.

L'invité

Par un beau jour, ou par une belle nuit, il frappe à votre porte, à la recherche d'un abri pour la nuit, pour échapper à la pluie qui tombe drue. Vous l'invitez avec générosité car votre sens de l'hospitalité est respectable. Toutefois, lorsqu'il passe à quelques centimètres de vous, vous ne pouvez vous empêcher de tressaillir durant une seconde. Enfin, vous fermez la porte tandis que votre invité, faisant preuve d'une grande politesse apparente, s'affaire à enlever sa tenue de voyage.

La cape écarlate est retirée afin d'être plus à l'aise. Les bottes sont laissées dans le vestibule pour ne pas salir le sol de votre demeure. Les gants sont enlevés dans le but de vous serrer la main avec respect. Avant cela, il porte la sienne sur son visage. Oui, vous ne l'avez pas oublié : ce masque blanc orné de rouge qui laissait à peine transparaitre ses yeux que vous auriez juré avoir vu rouges (note du RPgiste : je vous jure que ce n’était pas fait exprès) au premier abord. Ses doigts blancs la retire doucement, la faisant glisser sur le côté, dévoilant tout d'abord la moitié de son visage puis, progressivement, la laissant couler le long de son flanc jusqu'au bas de sa hanche ; mais vous, vous ne faisiez plus attention au masque : vous étiez, comme tout le monde, plutôt curieux de savoir ce que cachait ce masque.

Des cheveux noirs, extrêmement noirs, d'un noir que vous n'avez encore jamais vu sur la chevelure d'un homme. Sa peau était blanche, presque pâle. Les traits de son visage étaient fins et ne portaient aucune trace d'une quelconque cicatrice. Son nez était droit et ses oreilles étaient légèrement pointues comme s'il avait de l'ascendance elfique. Avec votre expérience, vous pensez qu'il devait avoir la trentaine : un homme loin du jeune adulte aguerri et loin d'être aux portes de la mort, il pouvait très bien être un époux aimant, un jeune père de famille ou encore un voyageur doté d’un carnet de bord épais mais qui n'avait pas encore exploré le monde en sa totalité.

Malgré les efforts de l'artiste céleste qui avait sculpté ce visage, l'expression ténébreuse qu'il affichait lui donnait un air fier, noble, digne, reflétant l'image d'un égo que vous croyez démesuré. En fixant ses yeux, qui ne laissaient à présent planer plus aucun doute sur leur couleur, vous avez l'impression de plonger dans une mer de sang. Ce n'étaient pas là des rubis brillant d'une flamme vive pleine de vie mais bien des yeux dont les iris avaient été comme nourris de sang. Ces yeux rouges avaient la curieuse impression d'avoir déjà croisé le regard de la Mort elle-même ; et, à cette idée, vous vous sentez terrifié.

Cependant, votre invité était prompt à détendre l'atmosphère et à vous ramener les pieds sur terre. Il vous salue d’un ton honnête et sincère, tend sa main que vous serrez chaleureusement ; mais de la chaleur, il n'y en avait aucune dans sa main froide : vous en concluez que, malgré ses gants de voyage, il avait dû endurer ce vent à l'extérieur qui frigorifiait le plus malheureux des mendiants. Au même instant, votre femme et votre fille font leur apparition pour l'accueillir. Il ne faisait nulle doute que votre fille, bientôt adulte, nourrissait une certaine attirance pour cet homme qui devait presque avoir deux fois son âge ; vous l'avez senti car vous avez reconnu dans son regard le même regard que vous portait votre fidèle épouse au début de votre amour. En bon gentleman, votre invité, qui n'était en aucun cas aveugle, se comporta dignement et ne tenta guère votre fille à s'accrocher à un espoir illusoire.

Vous l'invitez finalement à dîner mais il vous annonce de sa voix grave et sûre qu'il était déjà repu et qu'il ne souhaitait que se reposer. Ainsi, vous lui proposez votre chambre d'ami où il finit rapidement par s'assoupir.

Le lendemain, après une nuit qui vous parut bien longue, il vous remercie une nouvelle fois de plus et quitte votre demeure. Vous observez sa silhouette élancée jusqu'à ce qu'elle disparaisse à l'horizon. L'instant d'après, une sensation étrange vous parcourt l'échine : vous avez l'impression d'être soulagé qu'il ait quitté votre foyer mais vous ressentez aussi une peur étrange qui était liée à votre certitude que cet individu reviendra un jour dans votre demeure. Vous vous retournez pour vaquer à vos occupations et croisez alors votre charmante fille. Elle paraissait pâle et faible ; son regard semblait vide mais elle arborait tout de même un sourire satisfait, comme si elle avait répondu à ses plus profonds désirs. Malgré un court laps de temps, vous vous apercevez que ses canines étaient légèrement plus longues qu'à l'accoutumé. Enfin, à son cou, vous percevez des traces qui avaient rougi sa peau tendre.

Une sueur froide vous parcourt le dos et vous tremblez sans même vous en rendre compte.



Réalité :

[Cette partie est assez longue, je ne sais même pas si j'en suis encore à la moitié. Raconter le ressenti de 230 années de vie, c'est assez complexe en effet. En tout cas, je la rédige petit à petit, histoire que l'inspiration soit bien présente ; sinon je risque de la bâcler.]

Compétences : (à venir)
    Compétences Innées - /20 ( pts)
  • XX /20 -
  • XX /20 -
  • XX /20 -

    Compétences au choix I - /20 ( pts)
  • XX /20 -
  • XX /20 -
  • XX /20 -

    Compétences au choix II - /20 ( pts)
  • XX /20 -
  • XX /20 -
  • XX /20 -
[/justify]
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Juil - 22:40:11 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Opalyov Lyöne
Oracle

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 594
Espèce: Elfe Elémentaire
Alignement: Neutre chaotique
Piécettes: 5

MessagePosté le: Mer 23 Juil - 13:09:40 (2014)    Sujet du message: Argoyle Mäverych [EN COURS] Répondre en citant

Coucou !

Je n'ai pas grand chose à redire pour le moment sur ton début de présentation, donc je te laisse finir ça tranquilou. Si tu as des questions ou un soucis, tu sais où me trouver. Penses juste à me prévenir quand tu auras terminé.

Voilou, bon courage !
~~~~~~~~~~~~~~~~~~
<object type="application/x-shockwave-flash" data="http://www.archive-host.com/dewplayer-vol.swf?mp3=http://www.aht.li/1829788/DHT_magic_melody.mp3&autoplay=false&autoreplay=false&showtime=1&volume=50" width="240" height="20"><param name="movie" value="http://www.archive-host.com/dewplayer-vol.swf?mp3=http://www.aht.li/1829788/DHT_magic_melody.mp3&autoplay=false&autoreplay=false&showtime=1&volume=50"></object>

De sa bouche s'élève les paroles sacrées. Dans ses yeux se délivrent le message des cieux. Avec ses mains, elle leur rend leur bien. Me juge-t-elle digne de voir ses prodiges ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:27:01 (2017)    Sujet du message: Argoyle Mäverych [EN COURS]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mirlendif Index du Forum -> Prologue -> Le Garde Frontières -> Présentation Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com


Nous sommes référencé sur : Sawen.net - Tour de Jeu